Pour un monde sans pollution

J’ai réalisé cette affiche à l’occasion d’un worshop organisé par mon école (Intuit.lab) et encadré par Alice Drueding, reconnue internationalement pour les posters qu’elle réalise avec son collaborateur Joe Scorsone. Le projet était de participer au concours d’affiches de la Bienale Internacional del Cartel en México, établi sur le thème « Un monde sans pollution ».

J’ai choisi de parler du lait maternel pollué par des substances chimiques présentes dans l’environnement des futures mères. Elles les ingèrent le plus souvent sans le savoir et cela peut exposer les bébés à un risque de mauvais développement. Bien que ces substances n’handicapent généralement pas les femmes, sur le court terme en tout cas, elles peuvent avoir un effet bien plus important chez les fœtus car ils n’ont pas tout de suite de défenses immunitaires.

Actuellement, allaiter reste recommandé parce que l’effet des substances chimiques retrouvées dans le lait maternel reste moindre comparé au bienfaits qu’apportent les nutriments particuliers du lait maternel comparés au lait en poudre. Néanmoins, pousser les futures mères voulant allaiter à s’informer sur les moyens de limiter leur exposition à ces substances ferait baisser le risque que leur bébé se développe anormalement. Cela passe par une meilleur connaissance de leur environnement puisque ces éléments nocifs se retrouvent autant dans les cosmétiques que dans les revêtements anti-inflammables par exemple.



Les commentaires sont fermés.